Qu’est-ce qu’un bris de glace ?

bris de glace

Si l’incendie et le dégât des eaux s’avèrent de véritables sinistres au sens fort du terme, le bris de glace, pourvu qu’on ne se blesse pas gravement avec les éclats de verre, constitue le petit incident ménager du quotidien, ennuyeux mais pas tragique. Il est néanmoins inscrit au fronton des garanties composant l’assurance habitation « multirisques », justement parce qu’il est ennuyeux … et peut le cas échéant s’avérer coûteux.

Il convient donc de vous protéger en conséquence et d’agir avec bon sens et lucidité, depuis la mise en place de votre contrat jusqu’à la déclaration de sinistre : cela suppose de prendre en compte ce que recouvre exactement la notion de bris de glace, de prévoir les extensions nécessaires pour une police efficace, et de maîtriser les différentes étapes d’une déclaration objective.

En cas de bris de glace : les bons réflexes pour se prémunir

Bris de glace, … mais encore ?

En langage d’assureur tout ce qui casse n’est pas forcément « bris de glace » et vous avez tout intérêt à saisir ces nuances avant de vous engager. Par principe, cette appellation regroupe la destruction des vitres de meubles, de portes, de fenêtres, tout ce qui sépare l’intérieur de l’extérieur, ou délimite deux pièces. Lucarnes ou baies vitrés, velux, parois séparant les balcons … la liste est relativement précise ainsi que les circonstances du sinistre : effraction au cours d’un vol, grêle, projectile type ballon, …

Tant que vous n’êtes pas la cause volontaire du dégât ou que votre vitre brisée ne s’avère pas fêlée à l’origine, l’assureur couvrira le sinistre. Mais votre contrat ne prend pas en charge les verres de lunettes, la vaisselle et les bibelots, les lustres, les appliques ou les ampoules, idem pour vos miroirs ou votre aquarium ainsi que les luminaires du jardin, qu’il faudra probablement protéger par une extension dédiée, sauf si le contrat n’en mentionne pas l’obligation. Le sort des panneaux voltaïques dépend également des clauses proposées par votre agence.

Un contrat sur mesures … et sans surprises

Le verre étant fragile, vous ferez bien de signaler à votre conseiller tous les objets concernés, car ils ne relèvent pas forcément de la garantie « bris de glace » basique mais impliquent peut-être de prévoir d’autres extensions.

Ainsi les lustres de Murano sont considérés comme des objets de valeur, pour certains ce sont des œuvres d’art et ils doivent être garantis comme tels. Les vitraux, les plaques vitrocéramiques se situent dans un no man’s land juridique semblable. Quant à la véranda, peut-être est-elle définie comme dépendance ce qui change tout.

Une fois la liste de vos biens établie et signalée, l’assureur va vous orienter vers différentes solutions. Attention alors à la question de la franchise pour cette garantie spécifique, cette somme que vous débourserez de votre poche pour compléter la prise en charge de l’assurance, et qui peut le cas échéant s’élever à plusieurs centaines d’euros. Discutez-en avec votre interlocuteur pour équilibrer vos cotisations en conséquence. Abordez aussi la question du plafond, c’est à dire la somme la plus haute que vous pouvez toucher, et qui dépend souvent de la surface abîmée, ainsi que l’éventualité d’une assistance gardiennage ou dépannage.

Les étapes de votre déclaration

En cas d’accident, votre premier réflexe une fois que vous aurez sécurisé la zone en recouvrant la cassure ou en bouchant la fenêtre d’un carton, sera de le signaler à l’assureur. Vous avez cinq jours pour l’en avertir par lettre recommandée avec accusé réception. Une simple missive suffit qui circonstancie l’événement en précisant vos noms, coordonnées, numéro de contrat ; le mieux demeure de télécharger une déclaration depuis un site spécialisé, on en trouve beaucoup sur internet.

Prenez des photos, soyez précis et honnête quant aux origines du problème. Par la suite, faites réparer les dégâts, conservez la facture de l’intervention et avertissez votre assureur. Quant aux sommes remboursées, elles dépendront de votre franchise et du plafond négocié avant de signer votre accord. Il convient donc de vous référer au document pour en savoir plus et faire votre calcul.


Les meilleurs assureurs
sélectionnés pour vous :

A lire également :