Que faire en cas de dégâts des eaux ?

Habitassure.fr
Lorsque l’on est confronté à un dégât des eaux, celui-ci peut être provoqué par différentes origines et causes.
Il peut soit :

  • Avoir pris naissance à l’intérieur de votre habitation,
  • Provenir de chez l’un de vos voisins,
  • Provenir d’une partie commune ou d’une origine inconnue.

Le dégât des eaux à l’intérieur de votre domicile

dégat des eaux assurance

Dans un premier temps, il est primordial de téléphoner à un plombier pour qu’il fasse cesser la fuite au plus vite. Ensuite avertir le propriétaire dans le cas où vous seriez locataire, et le syndic de l’immeuble si vous êtes propriétaire.
Si seule votre habitation a subi des dommages, vous devez envoyer une déclaration de sinistre à votre assureur dans les 5 jours qui suivent la découverte du sinistre.

Cette déclaration de sinistre prend la forme d’une lettre recommandée avec accusé de réception. Celle-ci doit mentionner votre nom, prénom, votre numéro de contrat d’assurance multirisque habitation ainsi que les détails sur les circonstances du sinistre et l’origine de la fuite. Vous n’oublierez pas de joindre à votre déclaration de sinistre, la facture de recherche de fuite du plombier qui vous sera demandée systématiquement par votre assureur.
Vous devrez faire l’état des objets et biens endommagés au sein de votre habitation et fournir à votre assureur, l’ensemble des justificatifs concernant leur valeur s’ils sont perdus ou leur remise en état s’ils sont réparables.

Si le dégât des eaux a causé des dommages à des voisins ou à des parties communes

Dans ce cas, vous devez remplir un constat amiable de dégât des eaux avec les voisins concernés par le sinistre. Il s’agit d’un document du même type que vous remplissez en cas d’accident automobile. Si vous ne disposez pas d’un tel document, vous pouvez simplement en solliciter la communication auprès de votre assureur multirisque habitation ou encore demander à l’un de vos voisins, s’il ne dispose pas, lui, d’un constat amiable des dégâts des eaux.

Dans les 5 jours ouvrés qui suivent la survenance du sinistre, il vous appartiendra d’envoyer votre exemplaire du constat amiable du dégât des eaux à votre assureur. Chacun de vos voisins concernés en fera de même avec son propre exemplaire.

Si le dégât des eaux provient de chez votre voisin

assurance dégat des eauxDans ce cas, vous devez en priorité prendre contact avec votre voisin afin de lui faire savoir que vous avez subi des dommages au sein de votre habitation. Vous devrez remplir avec lui un exemplaire du constat amiable de dégât des eaux.

Si votre voisin ne veut pas reconnaitre le dégât

Il se peut que votre voisin ne vous laisse pas entrer chez lui ou encore qu’il ne constate aucun dégât. Dans ce cas, vous devez envoyer simplement à votre assureur un courrier recommandé avec accusé de réception lui expliquant :

  • Les dommages que vous subissez,
  • L’origine supposée du sinistre,
  • La raison pour laquelle vous ne pouvez pas lui en dire plus étant donné que votre voisin ne souhaite pas vous laisser entrer chez lui.

Si le dégât des eaux provient d’une partie commune ou d’une source inconnue

Dans ce cas, vous devez prendre contact avec le syndic de copropriété afin qu’il fasse venir un plombier, avec pour objet de rechercher l’origine de la fuite. Dans tous les cas, dans les 5 jours ouvrés qui suivent la date de survenance du sinistre, vous devrez envoyer une déclaration à votre assureur mentionnant toujours votre nom, prénom, votre numéro de contrat d’assurance multirisque habitation ainsi que les dommages et l’origine du sinistre que vous constatez.

assurance logementDès réception de votre déclaration de sinistre ou de votre constat amiable de dégât des eaux, votre assureur missionnera certainement un expert. Celui-ci prendra contact avec vous afin de venir constater sur place l’étendue des dommages.
Si le dégât des eaux touche également des voisins ou des parties communes, vous serez certainement rendu destinataire du courrier ou de la déclaration de la part des assureurs de l’immeuble ou de vos voisins. Dans ces cas-là, veillez bien à transmettre tous ces documents à votre assureur.

L’expert qui se rendra sur place pour constater les dégâts vous demandera très certainement de lui communiquer l’ensemble des éléments lui permettant d’évaluer vos dommages. Il est donc important que vous rassembliez l’ensemble des factures d’achat des biens endommagés non réparables ainsi que les devis de remise en état des biens ou objets qui pourraient l’être.

Qu-est-ce que « l’expert d’assuré » ?

Sachez que si vos dommages sont particulièrement important, vous pouvez avoir intérêt à prendre un « expert d’assuré » qui aura pour rôle de vous assister lors des opérations d’expertise réalisées par l’expert de la compagnie d’assurance. Les honoraires de cet expert pourront être pris en charge au titre de la garantie « honoraires d’expert » si celle –ci figure dans votre contrat d’assurance habitation.

Dans tous les cas, armez-vous de patience car l’on constate souvent un délai important entre la date de survenance du sinistre et la date de début des travaux puisque ceux-ci ne pourront débuter que lorsque l’humidité aura complètement disparu des sols et des murs.

Voilà maintenant, vous en savez plus sur la façon dont il convient de réagir face à ce genre de sinistre.

Conclusion

Face à une telle situation, il est difficile de prendre des décisions rapidement, surtout quand on a les pieds dans l’eau…

L’assurance couvrant les dégâts des eaux est obligatoire pour un locataire. Pour éviter toute mauvaise surprise, il est important de bien prendre connaissance de son contrat et de savoir jusqu’où va votre couverture en cas de dégradation. Pour bien être couvert dans ces cas-là, il faut que la cause du dégât soit mentionnée dans les clauses du contrat.

Il y a différents critères à prendre en compte. Il faut avant tout mettre au clair la situation pour pouvoir être rapidement pris en charge par votre assureur.

  • Voyez la source d’écoulement: ainsi vous pourrez déterminer si l’eau provient de chez vous, de chez vos voisins, d’une rupture des canalisations ou de la plomberie… Ou d’un caprice de la nature, à savoir une inondation. Si vous le pouvez, coupez l’eau (et si besoin l’électricité). Si la fuite implique une tierce personne, prévenez-la.
  • Sauvez ce qui peut être sauvé. Pour le reste, même si tout est très endommagé, ne jetez rien ! Cela sera nécessaire pour que les assureurs constatent l’étendue des dégâts et fassent une expertise. Pour ce qui est de votre maison, attendez que l’eau sèche avant de faire la moindre retouche de peinture.
  • Enfin, effectuez une réparation sur le point d’écoulement qui soit assez solide pour ne pas qu’un autre dégât des eaux ne se déclenche ! Pensez à garder le justificatif des réparations effectuées pour l’estimation des dépenses.

Après avoir constaté le dégât des eaux, il faut déclarer le sinistre à votre assureur. Celui-ci vous donnera un constat qui rassemble tous les éléments cités ci-dessus. Si une tierce personne est impliquée il vous faudra fournir toutes ses coordonnées ainsi que celle de son assureur. Si le document n’est pas signé par les deux parties concernées, il ne sera pas déclaré valide.

Ensuite, ce constat doit être envoyé à votre assurance dans un délai de 5 jours ouvrés après avoir déclaré l’incident. Sans ce document, il ne sera pas possible pour votre assurance de vous indemniser comme il se doit.


Les meilleurs assureurs
sélectionnés pour vous :

A lire également :