Incendie : comment réagir face à un incendie

Incendie : que faire en cas de feu ?

Nous avons beaucoup traité dans ces colonnes des moyens de s'assurer contre un incendie, voire de s'en prémunir en amont par toute une série de mesures et de précautions qui complètent le détecteur de fumée et autres alarmes. Si malgré tout, vous êtes confronté à un départ de feu, il y a plusieurs gestes et actions à effectuer qui peuvent vous préserver efficacement.

  • Il convient avant tout de ne pas paniquer, de conserver son calme, toute sa tête et d'être prudent. S'il s'agit d'un petit feu, type plat qui flambe ou poubelle qui se consume, une bassine d'eau, un petit extincteur peuvent en venir à bout. Vérifiez alors les dégâts, n'hésitez pas au besoin à couper l'électricité de votre logement pour éviter toute relance ou propagation.
  • Dans le cas de feux plus importants ou d'émissions de fumée conséquentes, ne prenez aucun risque. Ne tentez surtout pas de le gérer par vous-même. Sortez le plus posément possible. Fermez l'accès qui conduit à la pièce touchée, afin de freiner la progression de l'incendie. Vérifiez ensuite que les sorties sont dégagées et praticables. N'ouvrez pas votre porte d'un coup ; entrebâillez très légèrement pour regarder si il y a des flammes et de la fumée de l'autre côté, sans faire appel d'air.
  • Si tout va bien, évacuez alors au plus vite avec vos proches sans emmener quoi que ce soit : une vie vaut plus qu'un objet. Une fois en sécurité à l'extérieur du bâtiment, contactez immédiatement les pompiers en composant le numéro dédié 18 ; il faudra répondre à leurs questions le plus clairement possible pour qu'ils puissent avoir une idée juste de la situation et préparer leur intervention.
  • Quoi qu'il advienne, ne prenez pas l'ascenseur ; le moindre court circuit le bloquerait et vous resteriez coincés dedans, à la merci des flammes et des vapeurs toxiques. Méfiez-vous en effet des émanations de gaz consécutives à la combustion de certains matériaux ; elles sont redoutables et causes de mortalité. Si vous vous retrouvez dans un espace enfumé, placez un mouchoir sur votre nez et baissez-vous au niveau du sol, où l'air frais se trouve.
  • D'autre part n'ouvrez pas une porte chaude, il y a de fortes chances qu'il y ait des flammes juste derrière. Si c'est le cas et que vous vous retrouvez coincé dans votre habitation, faites en sorte que la fumée n'y pénètre pas : il faut placer des linges mouillés autour de la porte d'accès pour empêcher toute infiltration. Après avoir appelé les pompiers et signalé la situation ainsi que votre positionnement exact, regroupez tous les occupants dans une seule pièce. Signalez votre présence par la fenêtre.
  • Placez vous au niveau du sol où l'air est plus respirable, et n'oubliez pas de vous couvrir le nez et la bouche avec un tissu mouillé. L'idée est respirer un minimum d'émanations. Entrebâillez la fenêtre le temps de prendre une bouffée d'oxygène mais en aucun cas n'ouvrez violemment les battants ; cela causerait un appel d'air qui pourrait attiser l'incendie. N'oubliez de marquer votre présence afin que les pompiers vous repèrent et puissent venir vous récupérer.
  • Il vaut mieux prévenir que guérir. Aussi soyez organisés ; laissez les accès de votre logement libres, afin de faciliter une éventuelle sortie. Gardez vos clés à proximité de la porte pour la déverrouiller rapidement, le cas échéant. Définissez avec vos proches un processus d'évacuation, un point de ralliement à l'extérieur. N'hésitez pas à vous entraîner tous ensemble comme on peut le faire dans les exercices d'alerte en milieu scolaire ou en entreprise.