Prendre en charge les sinistres | Incendie

Comment anticiper et gérer un incendie avec son assurance

Vous avez subi un incendie à votre domicile et toute une partie de vos biens ont été endommagés. Tous les contrats d’assurance multirisques habitation incluent directement une garantie incendie. Que rembourse-t-elle précisément ? Comment s'applique votre contrat d’assurance ? Comment réagir durant un incendie ?

Les premières démarches à effectuer auprès de son assureur

Première étape : la déclaration de sinistre

déclaration de sinistre lettreUne fois que les pompiers sont intervenus et que votre habitation est sécurisée, il convient d’envoyer à votre assureur dans les 5 jours ouvrés (suivant la survenance du sinistre), une déclaration de sinistre mentionnant vos noms, prénoms, numéro de contrat multirisque habitation ainsi que les circonstances et causes du sinistre.
Vous pourrez joindre à votre déclaration de sinistre la liste des objets endommagés ainsi que leurs valeurs approximatives. Celle-ci permettra à l’assureur de déterminer l’opportunité ou pas de missionner un expert. Joignez-y également des photographies permettant à l’assureur d’apprécier l’ampleur des dommages.
Important : Surtout de déblayez rien afin que l’expert éventuellement missionné par celui-ci puisse constater l’ampleur des dégâts.

Deuxième étape : L’inventaire des biens sinistrés

Rassemblez l’ensemble des pièces permettant d’établir l’existence et la valeur des biens endommagés, comme notamment la facture d’achat, le bon de garantie etc.
Si vous êtes locataire, fournissez également à votre assureur les coordonnées de votre propriétaire afin qu’il puisse également prendre en contact avec son assureur. Par la même occasion, prévenez également votre propriétaire du sinistre intervenu, de manière à ce qu’il puisse de son côté, faire une déclaration de sinistre à son propre assureur. Faites-en de même si vous avez des voisins qui ont également été touché par l’incendie.

L’expertise incendie

L’assureur, dès qu’il aura reçu votre déclaration de sinistre et dans un délai conventionnel, missionnera certainement un expert qui prendra contact avec vous pour se rendre sur place pour mesurer l’étendue des dommages et évaluer l’ensemble des biens touchés.
Cette expertise servira de base pour le calcul de l’indemnité qui vous sera proposé par votre assureur. Si les dommages sont particulièrement importants, vous pouvez avoir intérêt à prendre un « expert d’assuré » afin qu’il vous assiste tout au long des opérations d’expertises réalisées par l’expert de la compagnie d’assurance.
À savoir que les honoraires de cet expert peuvent être pris en charge par votre assurance si une garantie « honoraire d’expert » figure à votre contrat d’assurance multirisque habitation.

Mon assurance et le risque d’incendie

Les garanties contre les risques d'incendie et/ou d'explosion sont incluses dans l’assurance multirisque habitation que doit souscrire tout locataire. De cette manière, le fait de souscrire une assurance de ce type vous couvre obligatoirement de tous ces risques potentiels.

Comment se faire indemniser ?

Il existe 5 cas de figure, le détail ci-dessous.

1 ) Dommages liés à un vice de construction ou à un défaut d’entretien

Dans ce cas précis, le locataire n’est nullement responsable des causes de l’incendie. C’est bel et bien le propriétaire qui en totalité responsable des dommages causés. C’est donc sa mutuelle qui sera mise à contribution pour indemniser le locataire.

2) La source d’incendie est née chez votre voisin

De la même manière, c’est l’assurance du voisin qui vous indemnisera des dommages occasionnés.

3) L’incendie est né dans votre logement et vous avez souscrit une assurance habitation multirisque

Le sinistre sera alors entièrement remboursé par votre propre compagnie d’assurance.

4) L’incendie est né dans votre appartement et vous n’avez qu’une assurance aux risques locatifs

Dans ce cas, le sinistre subis par votre propriétaire sera pris en charge par votre assurance multirisque habitation..

En revanche, il faut savoir que dans ce cas (sauf un dispositif contraire négocié dans votre contrat), les dommages qui pourraient être occasionnés chez vos voisins ne seront pas indemnisés par votre assurance. Il reviendra à vous de rembourser de montant des dégâts.

5) L’incendie est né dans votre appartement et vous n’avez pas d’assurance habitation

Comme vous vous en doutez, dans ce cas, c’est à vous de rembourser intégralement les dommages causés par l’incendie.

Avoir les bons réflexes en cas d’incendie

detecteur incendieLors d’un incendie, certaines attitudes et bons réflexes peuvent clairement sauver des vies. Il faut savoir qu’un incendie est déclaré toutes les 2 minutes causant pas loin de 800 décès tous les ans. À ce titre, l’état Français a décidé de rendre les détecteurs de fumées obligatoires (DAAF) dans les toutes les habitations et cela à partir de mars 2015.

Pour résumé

Sécurisez les lieux

  • Coupez toute les arrivées de gaz,
  • Fermez les fenêtres ainsi que les portes pour éviter que le feu et que la fumée se propage à travers les pièces,
  • N’essayez surtout pas d’éteindre l’incendie par vos propres moyens,
  • Même si l’incendie vous parait éteint et sans risque, ne prenez aucun risque et prévenez d’urgence les pompiers.

La bonne attitude

  • Ne jamais rester dans la fumée,
  • Si vous êtes contraint à rester dans la fumée, protégez-vous à l’aide d’un mouchoir devant le nez
  • Laisser libre d’accès les paliers ainsi que les voix de circulation afin de faciliter l’arrivée des sapeurs-pompiers,
  • Ne prenez surtout pas l’ascenseur et opter pour les escaliers.

Déclarez l’incendie à votre organisme assureur

  • Indiquez l’origine de l’incendie,
  • Décrivez les dégâts d’ordres mobiliers (électroménager, meubles, vos biens précieux etc.), immobiliers (murs noirci, peinture brulée ou altérée, sol ondulé etc.), altéré directement par les flammes, la fumée ou même parfois indirectement causé par l’intervention des sapeurs-pompiers,
  • Ne jetez aucun bien, même si ils sont grandement détériorés ou brûlés,
  • Réunissez l’ensemble des justificatifs d’achats,
  • Tickets de caisse,
  • Certificats de garantie,
  • Des photographies,
  • La facture d’achat,
  • Le bon de garantie,
  • Des photographies, etc.

Dans la plupart des cas, ils seront demandés par votre organisme d’assurance. Par la suite, et dans le cas où vous pensez que l’origine de l’incendie est d’origine criminelle, n’oubliez pas de porter plainte au plus vite.