Assurer un appartement : comment s’y prendre ?

assurance appartement

La question peut paraître surprenante, car les propositions qui fleurissent sur Internet semblent faciliter cette démarche ; il suffit d’une petite dizaine de clics pour répondre à quelques questions, le tout sur des sites au design attractif et ergonomique, et on reçoit une proposition de contrat au bas duquel ne manque que votre signature assortie de vos coordonnées bancaires pour prélèvement.

Ne nous y trompons pas : si vous désirez assurer votre appartement de manière vraiment efficiente, n’allez pas au plus pressé, ne vous débarrassez pas de ce que vous pensez être une corvée administrative. Au contraire, que vous soyez locataire ou propriétaire, prenez le temps de faire le point sur vos véritables besoins, votre situation, votre budget. Et comparez les offres afin de saisir la plus adaptée. Votre sécurité et votre confort en dépendent.

Assurer un appartement : les responsabilités engagées

Si la loi contraint les locataires de logement vide à s’assurer en conséquence, les propriétaires et les occupants de meublés n’y sont pas soumis. Il n’en demeure pas moins que ces derniers sont tenus de garantir les personnes et les biens des tiers et des proches. A ce titre ils doivent contractualiser pour prévenir leur responsabilité civile et d’éventuels dommages aux biens. Quels produits correspondent à cette demande ?

Mais ce n’est pas tout ; la vie en appartement suppose effectivement la proximité directe avec le voisinage, … et l’occupation d’un local placé dans un immeuble qui appartient à autrui. Là aussi il convient de se garantir afin de protéger le possédant de l’immeuble, syndic ou autre. Quelles sont les formules les mieux adaptées ?

Une offre sur mesure, raisonnable et réfléchie

Une offre adaptée pour un coût abordable : voici votre objectif et pour l’atteindre il va falloir anticiper les questions de votre assureur en passant au crible la réalité de votre environnement. Surface, nombre de pièces, étage, vétusté du local, travaux entrepris, antécédents de sinistre, situation personnelle, nombre d’habitants … Que vous soyez en position de bailleur ou de locataire, apportez une lecture la plus claire possible de votre état.

Chaque posture est spécifique, aussi ne vous lancez pas à l’aveugle mais documentez-vous au préalable. Liste exacte et chiffrée du mobilier et des possessions personnelles sont un plus à apporter, mais il faut également s’interroger sur les sinistres les plus fréquents en appartement, les couvertures qui y correspondent, les modes de calcul des tarifs, …


Les meilleurs assureurs
sélectionnés pour vous :

A lire également :