Être un senior peut offrir de nombreux avantages dans le domaine bancaire. Moins de charges, un profil plus stable, autant d’éléments qui jouent en leur faveur pour emprunter. Mais qu’en est-il pour un investissement immobilier ? Jusqu’à quel âge peut-on emprunter ? Est-il préférable pour un sénior d’emprunter avant ou après la retraite ? Réponses !

Les seniors, de bons clients pour les banques

Soixante ans, soixante-dix ans, quatre-vingts ans, contrairement à ce que l’on pourrait penser (en tout cas juridiquement) il n’y a pas de limite d’âge pour contracter un emprunt immobilier. Selon certains professionnels de l’immobilier, le nombre d’emprunteurs de plus de 50 ans est en croissance depuis ces cinq dernières années. Les séniors représentent 17% des clients à posséder un crédit immobilier.

Les seniors sont de bons profils pour les banques pour plusieurs raisons : ils empruntent sur des durées courtes (- 15 ans en moyenne) et ils possèdent de l’apport, des assurances-vie ou sont déjà propriétaires de leur bien ce qui offre des garanties pour les banques. Ils ont également des charges souvent plus faibles, car ils n’ont plus d’enfants à charge (…)

Le revers de la médaille, c’est qu’ils sont déjà bancarisés. De plus, ils sont sujet aux problèmes de santé entrainant un coût d’assurance plus élevé pouvant les rendre difficilement finançables avec des baisses de revenus qu’ils devront anticiper au moment de la retraite.

Les seniors sont donc des clients intéressants pour les banques, puisque financièrement stables avec très peu de charges. Le moment pour souscrire un prêt immobilier sera déterminant pour les seniors.

Faire un prêt immobilier : le bon timing pour les séniors

Malgré l’allongement de l’espérance de vie, le grand âge reste un frein pour les banques qui s’inquiètent de la rapide dégradation de l’état de santé de ce type d’emprunteurs qui pourraient ne plus être en mesure de verser leurs mensualités.

L’assurance devra donc être choisie avec précaution. Ils devront faire jouer la concurrence pour trouver une assurance adaptée et moins chère. C’est à partir de soixante-cinq que la plupart des banques considèrent leurs clients comme « senior ». Emprunter avant 65 ans est donc bien plus avantageux. Par ailleurs, la prise de la retraite jouera un rôle déterminant dans le calcul des possibilités du crédit immobilier.

Emprunter avant ou après la retraite ?

Avec une prise de la retraite en moyenne à l’âge de 62,5 ans, il est indéniable qu’il est préférable pour un sénior, de contracter un crédit immobilier avant de prendre sa retraite, et ce, pour plusieurs raisons. D’abord l’âge puisque avant la retraite, l’emprunteur sera dans la case « actif » et non « senior » ce qui lui donnera accès à des avantages différents et à des possibilités plus larges. Ensuite par rapport aux salaires, les calculs seront faits sur la base des revenus actuels en tant qu’actifs. Le montant et la durée proposés par les organismes financiers seront certainement plus intéressants.

Une fois à la retraite, les revenus peuvent baisser de 15% à 40% ce qui change complètement la donne pour l’organisme prêteur. Pour conserver un équilibre budgétaire au moment de la retraite, certains organismes comme Crédigo, proposent des solutions de regroupement de crédits pour permettre aux séniors de rééquilibrer leurs finances afin de mieux profiter de leur retraite.

En savoir plus : https://www.credigo.fr/projets/conserver-un-equilibre-budgetaire-au-moment-de-la-retraite.html

Enfin, contracter son assurance emprunteur sera également bien plus intéressant avant la retraite. Les primes auront tendance à s’alourdir pour les retraités notamment s’il y a des risques de problèmes de santé chez l’emprunteur. Indéniablement, il est préférable pour un sénior, d’emprunter avant 65 ans et avant d’être à la retraite.