L’assurance habitat est obligatoire en France et c’est une bonne chose quand on sait les sommes que cela peut représenter de faire appel à un artisan pour refaire une toiture, ou une porte blindée. Et quand il s’agit d’un vol et que des meubles ont disparu, sans parler des bijoux. Pour payer au juste prix votre cotisation d’assurance, vous devez comprendre votre contrat qui fait la distinction entre le capital immobilier et le capital mobilier.

L’assurance habitat distingue les biens immobiliers et mobiliers

L’assurance habitation garantit les biens immobiliers et mobiliers face à des risques comme l’incendie, le dégât des eaux et le vol.

Les biens mobiliers concernent les objets qui peuvent être déplacés, à la différence des biens immobiliers. Par exemple, un canapé, un meuble TV, un lit ou une table basse sont des biens mobiliers. Pour vous faire une idée du prix de leur prix si vous n’avez plus la facture, vous n’avez qu’à visiter Jolichezvous.com qui recense de nombreux meubles. Même si les vôtres ne sont pas exactement les mêmes, vous pourrez toujours les apprécier grâce à ce guide d’achat des meubles. Et le jour où vous devrez en acheter de nouveaux, vous aurez sous la main un site qui vous donne son avis sincère sur une sélection de produits, ce qui est utile.

Une exception : les espèces, les bijoux et les œuvres d’art ne rentrent dans aucune de ces deux catégories. Ils doivent faire l’objet d’une déclaration spécifique en fonction de leur valeur.

Pour assurer vos biens mobiliers dans votre contrat d’assurance habitation, vous devez bien en estimer la valeur globale. C’est en fonction de ce montant appelé capital mobilier que vous choisirez le plafond d’indemnisation qui ajustera votre prime en conséquence.

Les assureurs proposent en général différentes tranches de capital mobilier

Comment évaluer son capital mobilier ?

Pour évaluer votre capital mobilier, il est conseillé de procéder pièce par pièce dans votre logement. Vous devez donc faire l’inventaire de tout ce que vous possédez d’important sans rien oublier.

Pensez à prendre en photo chacun de vos biens et à garder les papiers (photos et factures) dans un endroit sûr.

Chaque chose a un coût, même faible, qu’il s’agisse de votre service à vaisselle, de vos vêtements, de votre lampadaire, etc…

Pour attribuer la valeur d’usage actuelle à votre mobilier, il faut tenir compte de l’usure. Pour cela il convient de retirer en général 10% du prix d’achat par année. Mais la compagnie d’assurance précise le pourcentage de dévaluation dans son contrat.

Peut-être ne le savez-vous pas mais vous pouvez demander la visite d’un expert dans votre domicile afin qu’il expertise votre capital mobilier et en détermine une somme. C’est cette somme qui vous sera versée en cas de sinistre.

Il est toujours intéressant d’évaluer régulièrement l’ensemble de vos objets afin que le prix de votre cotisation s’ajuste et que l’indemnisation qui en découle corresponde.

Est-il possible de négocier votre cotisation d’assurance ?

Pour négocier votre cotisation d’assurance, il y a deux options possibles :

Soit vous avez souscrit votre contrat chez un courtier, intermédiaire entre vous-même et la compagnie d’assurance. Dans ce cas il y a toujours une marge de négociation. Mais ne vous attendez pas à une réduction de 20, 30 ou 40%. Le courtier fera un geste sur sa commission, rien de plus.

Soit vous êtes client d’une grosse compagnie d’assurance et dans ce cas c’est plus difficile. Mais vous êtes tout de même en force lorsque vous avez tous vos contrats chez le même assureur. La maison, la voiture, l’assurance civile, éventuellement une assurance décès et même un crédit auto. Dans ce cas la tentation de faire jouer le nombre de contrats sur une seule tête peut inciter votre assureur à revoir à la baisse ses tarifs vous concernant, ou à vous offrir par exemple une mensualité.

L’assurance habitation n’est pas un sujet à prendre à la légère. Tant que tout se passe bien ça va, mais le jour où vous êtes victime par exemple d’un dégât des eaux et qu’il faut refaire tout un étage au complet, et que tous vos meubles sont devenus inutilisables, vous êtes content d’avoir bien évalué la valeur de votre patrimoine immobilier et mobilier.